Dernière MAJ :21/02/16

 
 

 

Avertissement

 

La forme de ce bac, "globalement" cubique (si on ne tient pas trop compte des pans coupés) n'est pas la plus appropriée pour la maintenance et l'agrément des poissons.

Un volume de base rectangulaire, serait mieux adapté: il permettrait (à volume égal bien entendu) un meilleur échange air eau et proposerait une distance de nage plus importante pour les poissons.
Un autre inconvénient apparaît avant même l'usage: la difficulté de trouver facilement un support à peu près carré et aussi un éclairage approprié pour cette forme de cuve.

C'est cela qui m'a amené à fabriquer le support: la table, (pour ceux qui sont intéressés, voir ici.) et à utiliser de nouveaux tubes fluorescents T4 de 12 mm de diamètre et un "arrangement" de l'éclairage quelque peu inhabituel, (j'en parle en fin d'article).

C'est pourquoi en dehors de toute considération esthétique, si celle -ci ne prime pas, il est nettement préférable lors de l'achat, d'orienter son choix vers un aquarium plus "classique"  en forme de parallélépipède rectangle.

 

 

 Mise en route

La toute première opération consiste à installer le bac sur un support approprié en veillant à ce que celui-ci soit parfaitement stable et de niveau et... suffisamment solide pour supporter  la charge. Généralement obligatoire et sauf préconisation contraire du constructeur, on intercalera entre le bac et le support une plaque de polystyrène expansé d'environ 1 cm d'épaisseur (flèche1). Ensuite on installe le bac puis on lave l'intérieur avec de l'eau propre et un vieux gant de toilette (propre également cela va de soi) sans utiliser aucun produit ni savon. Pour l'extérieur uniquement, les produits destinés au nettoyage des vitres pourront être utilisés.

Ensuite on pourra mettre  en place dans le compartiment de filtration à décantation réservé à cet effet les matériaux de filtrage appropriés ainsi que le combiné thermoplongeur destiné au chauffage de l'eau dont on réglera approximativement le thermostat au voisinage de la température adéquate convenant à la population envisagée, en général vers 24/25°. Naturellement, on ne le branche surtout pas pour le moment, ni la pompe, ni aucun autre appareillage électrique.

Ceci fait, on peut maintenant déposer directement sur le fond de la cuve les composants du sous-sol constituant la réserve nutritive pour les plantes, si on opte pour un aquarium en comportant. Cela ne peut-être que conseillé, excepté si l'on souhaite héberger certaines populations, telle la plupart des cichlides friands de plantes et infatigables terrassiers déménageurs, qui auront la plupart du temps, vite fait de les rendre méconnaissables, tout comme le décor s'il n'est pas à leur convenance... et il ne l'est jamais !

 

Suivant les indications du fabricant du sol nutritif, on en dépose la quantité suffisante pour atteindre l'épaisseur conseillée, directement sur le verre. Si besoin est, (certains sous sols ne sont pas de nature compactable) on tasse alors ce sous sol (modérément) à l'aide d'une cale en bois plat ou de tout autre objet plat à votre convenance. Notez la prise téléphonique (flèche bleue) elle sera utile par la suite, j'en reparlerai au moment opportun. De même pour la feuille plastique encore revêtue de son film protecteur (flèche 2).

 

Sur ce sol on peut maintenant déposer du sable, attention à ce qu'il ne soit pas calcaire si on désire une eau douce. Le sable de Loire conviendra pratiquement à tous les poissons. Sa granulométrie et les arêtes non coupantes des grains le composant, le rendent particulièrement approprié pour l'usage aquariophile même si d'aucuns peuvent trouver sa couleur "fade"  et son apparence banale. Mais au contraire, c'est un avantage. Dès que le bac commence à vieillir et le sable se ternir un peu, le merveilleux sable blanc choisi par certains à plutôt piteuse allure!

 

La première couche d'environ 1 cm ne sera pas lavée (juste humidifiée afin d'éviter au mieux le nuage de poussière qui ne manquera pas de se manifester si vous versez tel quel directement le contenu du sac) afin de conserver ses éléments nutritifs et puis c'est toujours ça de gagné: un peu de travail en moins!

 

On lavera soigneusement ensuite une quantité de sable suffisante. Le lavage du sable à la main est particulièrement long et fastidieux, mais on ne peut s'y soustraire, même si le sable que l'on vous propose est dit lavé, ce n'est jamais suffisant.
Pensez à utiliser des gants propres habituellement utilisés pour les travaux ménagers, (si vous nettoyez le sable, consciencieusement comme il se doit et à mains nues, celles-ci seront dans un piteux état une fois cette tâche terminée. L'idéal est d'effectuer cette besogne à l'extérieur  pour ceux qui peuvent et en s'aidant d'un grand récipient.
Surtout ne pas en mettre trop à la fois: un demi seau est une bonne quantité, si vous en mettez davantage, remuer la masse vigoureusement devient vite une séance de musculation! Plus le contenant sera important, moins dure sera la tâche. Il faut le laver au minimum trois fois, en changeant l'eau à chaque fois.
Certains omettent ou bâclent cette phase de lavage et le regrettent amèrement par la suite. En effet si le sable est insuffisant lavé, l'eau de l'aquarium restera trouble parfois longtemps  et les particules d'argile et de "terre", ne manqueront pas de se déposer sur les feuilles des plantes ce qui peut contribuer à créer un support favorisant la "culture" des algues, ce qui n'est pas exactement l'idéal!

 

Une fois le sable bien lavé, (exclusivement à l'eau claire, faut-il le dire ?),  l'eau du dernier rinçage doit se trouver parfaitement limpide comme ci-dessous, quand on remue le sable.

 

Maintenant, on peut verser ce sable dans le bac sur la couche non lavée, et l'étaler  régulièrement jusqu'à constituer une épaisseur moyenne totale de sable de 3/4 cm.

 

Maintenant, on peut passer à la plantation mais auparavant, on enlève (extirpe parfois) les plantes de leurs conteneurs, en prenant soin d'ôter précautionneusement la laine de roche leur servant de substrat de culture. (Chacun a ses méthodes plus ou moins efficaces pour faciliter cette opération parfois fastidieuse et délicate ne devant à aucun prix être omise).

 

Ne surtout pas procéder comme.....

A T T E N T I O N ceci n'est que le DÉBUT de l'article.

 

Afin d'avoir accès à tous les articles du site dans leur totalité, il faut être enregistré sur le forum
et utiliser les liens que vous verrez alors en tout début de la page d'accueil du forum, ceux-ci
:



Merci de votre compréhension.


Pour vous enregistrer,cliquez ici
(aujourd'hui c'est gratuit...comme tous les jours d'ailleurs!)
Voir pourquoi vous enregistrer ici: http://www.aquabases.com/raisonsenregistrement.htm
 

 

 
  SUIVANTE
   
 

Site classé    Guide des 50 meilleurs sites

Aquabases.com est détenteur du label

________________________________________________________________________________________________________________________________

Copyright © 1er avril 2006 AQUABASES.COM.

Toute reproduction même partielle des textes, photos et croquis est interdite.
Toutes les Marques et Logos sont déposés et ne sont cités qu'à titre informatif,

Les articles et commentaires sont publiés sous l'entière responsabilité de leurs auteurs respectifs.

Conditions d'utilisation du site, droits d'auteur et éthique du site, utilité du site et du forum: Cliquez ici.