LES ALGUES: Vraiment s'en débarrasser?

Voir aussi la lumière
La lumière, l'éclairage

 Le seul moyen fiable d'éliminer les algues, c'est de faire pousser les plantes le mieux possible, (je ne dis pas le plus vite possible). Une plante possède une vitesse moyenne de croissance propre et lui faire exécuter des accélérations de croissance contre nature est stupide et l'épuise, faire "buller" ses plantes ne sert à rien (à part pour Monsieur Amano, qui en tire profit avec grand talent, grâce à ses magnifiques photos. Voir ci dessous ).

  Vous préférerez sans  doute cette photo à la suivante. Alors suivez nos conseils...                                                                   


 Cliquer sur l'image pour l'agrandir

© Cette photo provient du livre: Le guide de l'aquarium-Les aquariums naturels d'Amano paradis des plantes aquatiques et des characidés  page 60. Productions JEH. Je ne peux que vous conseiller la lecture de ce magnifique ouvrage dans lequel les aquariums de Takashi Amano sont présentés en photos et leurs techniques décrites.

ATTENTION, CHANGEMENT BRUTAL

Les personnes sensibles ou ayant le cœur fragile,
sont priées de ne pas poursuivre.

Après l'image paradisiaque, voici l'enfer vert de l'aquariophilie.

               

Changement de décor:
Voici l'une des causes les plus fréquentes d'abandon de l'aquariophilie:


 

 

ou à un moindre degré ceci

Pas très reluisant n'est-ce pas? et pourtant, c'est que l'on voit bien trop souvent... et pas uniquement chez les débutants!

Voici ci-dessous la photo des mêmes plantes dans le même bac, trois semaine plus tard, sans utiliser le moindre produit anti algue, mais mettant en œuvre les méthodes naturelles que nous préconisons depuis des lustres!

Une plante en bonne santé croît suffisamment  pour ne pas se laisser envahir par les algues


 

 Dès l'instant où les plantes (qui sont en permanence en concurrence féroce avec les algues), ne poussent plus normalement, c'est que les plantes ne sont pas au mieux de leur forme. Même si ce n'est pas encore bien perceptible.

Vous voulez éliminer les algues? alors faites pousser vos plantes... le mieux possible! Attention les accélérations subites et artificielles hors nature de la vitesse de croissance d'une plante ne servent à rien sauf à les mettre en situation critique, là ou la moindre petite erreur ou proportion inadaptée se traduit par une apparition massive d'algues, tout le contraire de ce que l'on souhaite!!!

 Comment? D'abord, en connaissant le mieux possible selon vos acquis et ce que vous aurez appris avec nous sur le forum, la nature de ces principaux éléments:
     -Le sol.
     -Le sous sol nutritif ou non.
     -L'eau de votre bac, dure, douce, acide, basique, neutre?
     -La lumière: de votre éclairage (sa puissance et son rapport au volume, sa nature, son spectre, sa durée, T5, T8?)
     -L'éclairage direct du soleil, la luminosité ambiante de la pièce..
     -Les nitrates, les phosphates, les chélateurs et les engrais,
     -La nourriture: qualité, quantité, fréquence de distribution.
     -La filtration...
     -Les produits éventuels ajoutés dans le bac...
     -Et enfin, pas le moins important: les changement d'eau...
et cette liste n'est nullement limitative!
 Quand ces éléments vous seront devenus suffisamment familiers (si, si, je vous assure, cela semble être une montagne, mais avec notre aide, cela viendra très rapidement, vous commencerez à comprendre vos erreurs et vous pourrez les corriger (on vous y aidera sur le forum, si vous êtes un peu perdu et perplexe dans vos réflexions, au début, il y a de quoi parfois!)

 Méfiez vous des produits anti-algues qui, s'ils peuvent parfois éliminer en partie certaines algues perturbent considérablement les plantes: On a peut-être parfois un peu moins d'algues, mais on a  surtout maintenant des plantes considérablement fragilisées (quand certaines n'ont pas comme souvent tout bonnement disparu!!!, ce qui signifie le retour en force des algues à brève échéance puisque les plantes n'ont plus la vigueur nécessaire pour leur opposer une croissance les mettant en échec!!! Bilan de l'opération: on a toujours bien trop d'algues et les plantes sont de plus en plus chétives, voire moribondes pour certaines n'appréciant pas ces produits. Alors, c'est vous qui voyez comme on dit.

 Le CO2 est bon pour les plantes en bonne (parfaite) santé. Mais, si les plantes sont capables de l'assimiler et d'en tirer profit quand elles croissent normalement, quand elles ont des désordres cellulaires, qu'elles manquent de lumière, d'un élément limitant ou autre, il ne leur est d'aucun bénéfice. Pire, les algues, bien moins exigentes dans leurs besoins savent malgré tout en profiter aux dépens des plantes et le cercle vicieux commence, recommence ou s'installe!
 

 La seule solution anti-algue véritablement sans danger est: Des plantes en pleine forme dès la mise en route du bac. Qu'il y ait un peu d'algues ou pas, dans un bac neuf, c'est normal. Mais très peu, comme dans la photo ci-dessous: Sur le gravier ce n'est pas bien méchant, mais pour les plantes, il est grand temps d'intervenir.


Se laisser envahir par celles-ci sous prétexte qu'un bac neuf doit avoir des algues n'est que sottise.

 Au contraire, il faut éviter le plus possible les algues dès le départ. Commencer par essayer de les enlever à la main à l'aide d'un pinceau doux et si on ne peut les enlever après plusieurs tentatives espacées dans le temps, il faut sacrifier la feuille, ou même la plante parfois en totalité.

 Une feuille qui ne remplit plus son rôle pour la photosynthèse ne sert plus à rien pour la plante et celle-ci l'éliminera en la laissant choir (en ce qui concerne les plantes terrestres). En aquarium, il semble que le processus soit un peu différent, (la feuille étant continuellement alimentée en eau, elle n'en prive pas la plante) et prenne plus de temps et soit contrarié ou accéléré par l'apparition d'algues de toute façon, elle ne remplit plus son rôle, alors sacrifiez la, la plante s'en portera mieux.

 Si cette plante continue à subir l'envahissement par les algues, éliminez... la plante ou plus exactement remplacez la par une autre espèce et procédez de même avec chaque plante atteinte! Comment pensez vous que les aquariums hollandais sont maintenus? Les cryptocorynes sont un cas à part si leurs feuilles pourrissent laissez les en place elles repartiront la plupart du temps, plantez à proximité une plante à croissante rapide.

Le secret des belles plantes sans algues est simple,

ou plus exactement devrait l'être! un excellent sol, un excellent éclairage, plus particulièrement bien dosé en puissance, vous pouvez utiliser les tubes les plus "sophistiqués" du monde si leur puissance est insuffisante, c'est peine perdue! Une eau pas trop dure, ou au contraire trop acide, une plantation au départ la plus dense possible, avec des plantes ou boutures en bonne santé, dont quelques unes à croissance rapide, des changements d'eau suffisants en quantité, fréquence et régularité, avec une eau contenant très peu ou pas de nitrates. Pas d'engrais sans besoin vraiment repéré ou vraiment très peu uniquement si votre eau ne contient pas de nitrates et/ou de phosphates, une distribution adéquate de dioxyde de carbone de qualité, trop est pire que pas assez, ajout d'un peu de fer chélaté s'il y a carence en fer assimilable (voir photo ci-dessous),

 

une population adaptée (surtout pas trop nombreuse) une nourriture appropriée pour cette cette population, éviter d'offrir uniquement des nourritures sèches type paillettes  en abondance (préférer le naturel congelé, décongelé et rincé avec une passoire à thé au préalable et si votre eau du robinet n'est pas bourrée de nitrates pas plus de 10/15 mg/litre ça "marche" à tous les coups.

Certains poissons, notamment les Crossocheillus siamensis peuvent participer à l'élimination des algues mais  si leur participation est loin d'être négligeable, croire qu'ils sont capables à eux seuls d'en venir à bout, c'est faire preuve d'un optimisme démesuré! Voir la vidéo ici.
 

Il faut aussi s'attaquer à ce qui en provoque le développement: Ce sont  des surcharges en éléments azotés ou au contraire des carences en oligo-éléments qui en sont principalement les causes.
De même l'utilisation de produits anti-algues n'est jamais satisfaisante à long terme, car ils agissent aussi sur la croissance des plantes, en la réduisant, ce qui est le contraire de ce que l'on cherche!!!


 

Manifestation d'une mauvaise assimilation du fer, visible sur les feuilles:

 Pour lutter contre les algues établies, ce n' est pas facile et c'est de longue durée, "elles sont têtues" et possèdent un "instinct de conservation  phénoménal". Pour être plus être plus proche de la réalité, elles ont des "propriétés" leur permettant de mettre à profit la moindre faiblesse des plantes pour s'approprier l'environnement à grande vitesse et être quasi inexpugnables par la suite, (particulièrement pour le débutant) ...
 

Éradiquer les algues est difficile. Il faut trouver la source de leur prolifération avant d'agir.... Comment?

 

-En mesurant les nitrates, les phosphates et essayer d'en tirer des conclusions... C'est d'autant plus difficile que personne n'est d'accord sur les quantités ou rapports entre les uns et les autres.

 

-Effectuez des changements d'eau très régulièrement, plutôt que des changements de... tubes fluorescents, comme conseillé bien souvent en désespoir de solution. Quels que soient vos tubes, ils ne sont pas la cause directe ni unique de l'apparition des algues. Nourrissez modérément. Soyez sûr de l'efficacité de votre filtration et n'oubliez pas que dans un milieu dégradé un éclairage puissant profite plus aux algues qu'aux plantes.

 

-Être patient après chaque modification des paramètres du milieu, les plantes et les algues n'ont pas des "réactions" immédiates aux changements, ça peut prendre parfois des semaines avant que se manifeste le commencement d'une évolution... Il se pourrait même que cela soit la raison principale pour laquelle, la lutte contre les algues soit si délicate: En effet, du fait de la réponse tardive du milieu à une modification quelconque, le cercle vicieux se met en place insidieusement, puisque la réaction éventuelle à cette modification vient tardivement, bien longtemps après l'action l'ayant créée. Voir un exemple: cliquer ici. Donc, une fois de plus: Patience. Particulièrement après une intervention modifiant des paramètres et créant un autre équilibre, laissez lui le temps de "s'équilibrer", justement.

Dans les cas très sévères, il peut être utile (avec l'aide du suivi indispensable d'une personne compétente) ayant déjà pratiqué cette méthode de réduire l'éclairage (sans pour autant modifier son spectre) ou même d'éteindre complètement tout éclairage durant un temps bien précis et déterminé en fonction du bac (historique, population, âge, plantes et éclairage: durée, nature des tubes, et puissance et non pas à vue de nez, une période trop courte n'aura aucun effet positif, au contraire. De même une durée trop importante sera mortelle pour certaines plantes, particulièrement si on ne modifie pas certains paramètres. Je déconseille vivement l'extinction sans le minimum de connaissances appropriées.

                  
  *******************

 La lutte contre les algues commence dès l'achat: Quand j'achète des plantes, je n'achète que des plantes en parfaite santé et en rentrant je les examine immédiatement à la loupe s'il le faut et éventuellement celles qui comportent la moindre trace d'algue, (quand il y en a plusieurs bien entendu) retournent d'où elle vient. Je dis bien: retour chez le marchand.
 Vous payez pour avoir un produit "neuf" en quelque sorte et pas un produit plein de parasites.
Évitez de vous laisser tenter par des plantes en état moyen ou pire d'acheter des plantes "en solde" avec des feuilles jaunies ou abîmées, quand vous aurez débarrassé la plante de ses parties moribondes, il ne vous restera qu'un mince trognon à peine feuillu que vous aurez payé bien trop cher même si on vous a fait un apparent très bon prix!

 N'oubliez pas qu'une plante "dite" d'aquarium a été élevée la plupart du temps les feuilles hors de l'eau et non pas dans l'eau. Alors, qu'elle puisse en perdre une partie, souvent après un court séjour dans votre bac est normal, ennuyeux, pas esthétique du tout, mais parfois, quasi obligatoire et en partie pour cette raison il est fort bénéfique de planter également le plus possible de vraies plantes immergées (celles qui poussent et ont été élevées dans l'eau) telle cette Limnophila aquatica (photo de gauche) dont on voit ici  la transformation de la partie terminale cultivée hors de l'eau (photo de droite) nettement différente de celle que l'on connaît habituellement  proposée dans le commerce et qui justement doit être cultivée en pleine eau pour offrir son aspect normal, contrairement à beaucoup d'autres plantes vendues pour l'aquariophilie (car celle-ci est une vraie plante aquatique). De plus, elles possède le gros avantage de se goinfrer littéralement de nitrates, ce qui doit lui valoir la gratitude de tous les aquariophiles et lui donner d'office sa place dans quasiment tous nos aquariums.


        
Jeune Limnophila aquatica                                                             Limnophila aquatica    
         Culture habituelle immergée                                                              Cultivée émergée
            
                    

J'ai essayé de résumer simplement mes connaissances et le résultat de mon "expérience" si vous pouvez en tirer parti, j'en serai enchanté, mais il n'y a pas de miracles: Particulièrement quand votre aquarium est neuf, contrairement aux  idées reçues, (bien mal reçues!), ne laissez jamais les algues s'installer (à part, les algues brunes au tout départ durant les premières semaines après la mise en eau) qui s'en iront d'elles même, sans rien faire, s'il y en a peu et si... l'éclairage et les paramètres du bac sont satisfaisants, Comme ci dessous...

 

 

 

15 jours après ci-dessous...

Cliquez sur la photo pour voir le bac complet en 1920*650

 

 

Un exemple:

  Vous avez beaucoup d'algues dans votre aquarium et vous décidez que ça suffit: on vous a conseillé de supprimer le CO2:c'est ce que vous faites. Au bout de deux ou trois semaines, il ne se passe vraiment pas grand-chose et les plantes ne se portent pas mieux il y a toujours autant d'algues. Vous décidez alors de supprimer deux tubes fluorescents sur les quatre que comporte votre aquarium de façon à diminuer l'intensité lumineuse. C'est formidable, ça fonctionne à merveille, au bout d'une semaine ou deux les algues commencent à être nettement moins vigoureuses. Eurêka, vous avez trouvé la solution: Il suffisait simplement de diminuer l'éclairage, tout au moins le pensez-vous et en êtes convaincus.

  Analysons la situation d'un peu plus près :

En réalité, les algues réagissent non pas à la diminution de la luminosité après une semaine ou deux, mais ont été influencées depuis bien plus longtemps par l'arrêt du CO2. Mais cela n'a été vraiment visible qu'au bout de trois semaines c'est-à-dire au moment où vous avez décidé de supprimer 50 % de votre éclairage. Une semaine environ après, comme la pousse des algues est en régression, vous en avez déduit un peu vite que celle-ci était due à la diminution de l'éclairage causée par les deux tubes que vous venez d'enlever la semaine précédente! 

 

  Cette déduction est courante et bien souvent erronée. Cet exemple n'est qu'une fiction pour expliquer le mécanisme à retardement particulièrement perfide, très efficace  pour établir un jugement faussé ouvrant la porte à des affirmations qui le sont tout autant. Dans la réalité, il se passe souvent un phénomène similaire très proche de cette "simulation". Quelque fois l'impatience mène à des situations inextricables. L'aquariophile devant l'insuccès de ses interventions, multiplie les tentatives à la queue leu leu sans attendre le temps nécessaire à la stabilisation et à la "lisibilité" du résultat de son intervention: Les plantes sont envahies d'algues: elles ne poussent plus, neuf fois sur dix il commence par ajouter un engrais. Cela n'a pas le résultat escompté avec les plantes mais les algues prolifèrent de plus belle. Alors on lui conseille un bon changement d'eau. Le résultat ne se fait pas attendre, une nouvelle poussée... d'algues intervient dans les jours qui suivent. Désespéré, il va changer de forum, puisque sur celui-ci, il n'y a que des mauvais... Sur le nouveau forum, il annonce que ses plantes ne poussent pas et sont envahies par les algues, qu'il a fait DES changements d'eau et que ça ne marche pas au contraire, c'est pire, alors que doit-il faire? Il y aura une majorité qui va lui conseiller de changer ses tubes sans autre forme de procès, parce que lui, il a des tubes super Machinchose et ses plantes poussent à la perfection... notre bonhomme après avoir essayé un ou plusieurs anti-algues réputé(s) avec succès en ce qui concerne la disparition de... quelques plantes va se résigner à changer ses tubes, puisque en y réfléchissant bien, à l'époque où ses tubes étaient neufs, ses plantes poussaient bien, alors comme ils ont bientôt six mois, ils ne sont plus bons. Changement de tubes donc. Hou là là, dis donc, ceux qu'on lui a conseillés sont hors de prix. Oui, mais ce sont des "spécial plantes" avec un spectre "spécial anti-algues" et un filtre "spécial UV". Il ne sait pas trop ce que ça veut dire ni à quoi ça sert mais ça doit être bien vu le tarif "spécial". Il réussit, non sans mal, à convaincre... son portefeuille de lui consentir une avance parce qu'ils sont anti-algues et filtrent les UV et cette fois là, les algues bye bye.

Vous croyez? moi pas. Ce n'est pas moi qui nage en plein délire et ce dont je suis effectivement certain c'est que cette situation est fort souvent bien réelle pour trop de débutants.

 

  Le remède à cette situation ? Effectuer une correction dans l'aquarium à la fois et attendre un mois, voire davantage, pour avoir des chances d'en tirer une conclusion pertinente. D'où l'intérêt de ne pas faire des interventions multiples au petit bonheur la chance parce que dans ce cas-là, il sera bien difficile de réussir.
Retour au texte d'origine cliquez ici.



 

 Choisir ses tubes fluorescents: ultra simple!!!    


 « La  lumière du soleil sur l'aquarium favorise la croissance des algues»

  N'avez-vous jamais entendu cette phrase? C'est l'une des rares affirmations sur lesquelles tous les "spécialistes" sont parfaitement d'accord.

 

  D'un autre côté, les mêmes spécialistes vous recommanderont d'utiliser des tubes fluorescents avec le meilleur indice de couleur possible et un spectre se rapprochant au mieux de la lumière solaire. Cherchez l'erreur!!!

  N'y a-t-il pas quelque chose de contradictoire dans cette affirmation et ces conseils en vigueur!!!

  On rabâche partout qu'il ne faut pas de lumière du soleil direct sur votre aquarium car cela favorise les algues et d'un autre côté on fait tout son possible (surtout les fabricants) pour l'éclairer avec une lumière se rapprochant le mieux possible du spectre solaire, avec des tubes fluorescents très élaborés.

  Même si la contradiction ne vous apparaît pas de prime abord, elle est bien réelle et elle profite aux  algues. Est-ce que par hasard le spectre naturel du soleil ne serait pas bon pour les plantes? Et bien dans la nature, il faut constater qu'il donne plutôt de bons résultats.

  Alors qu'en est-il en aquarium ?

  Beaucoup cherchent à reproduire en aquarium avec leurs tubes spéciaux l'éclairage naturel. Ne devrait-il  pas -s'il atteint réellement son but- produire lui aussi  les mêmes effets que le soleil, c'est-à-dire la prolifération d'algues tout comme celui-ci?

  Pourquoi s'évertuer à reproduire ou à se rapprocher le mieux possible du rayonnement solaire, qui tout le monde le constate convient très mal dans le cas "artificiel" de l'aquarium. Qu'on le veuille ou non, bien qu' essayant de reproduire un morceau de nature, nos aquariums en sont loin: L'eau de nos bacs est très loin de l'eau naturelle des étangs, lacs ou rivières et le soleil ne donne pas de bons résultats en aquariophilie. C'est une donnée essentielle qu'il ne faudra jamais oublier dans notre loisir. L'aquarium est toujours un milieu fermé surpeuplé. Alors que le soleil n'y  produise par les mêmes résultats que dans la nature, ne me paraît pas contradictoire mais au contraire tout à fait naturel et parfaitement logique.
 

 Ma démarche en découlant, est la suivante: Puisque le soleil ne convient pas pour l'aquariophilie (en milieu artificiel à cause des algues) éclairons donc avec des tubes fluorescents différents des rayons solaires, c'est-à-dire avec à peu près n'importe quel tube fluorescent

 

Tant qu'on y est, autant utiliser un éclairage qui mette les poissons et les plantes en valeur à nos yeux, puisque de toute façon le rayonnement idéal (celui le plus possible proche du soleil) ne convient pas.

  Autant s'en éloigner ou tout au moins ne pas chercher spécialement à le reproduire, c'est la raison pour laquelle je conseille d'après mon expérience, grosso modo l'association de tubes horticoles (petite préférence pour le Grolux) avec d'autres tubes "normaux" (moins onéreux, ce qui ne gâte rien!) éclairant plus ou moins  blanc chaud.

  Après de nombreuses années de pratiques et de confrontation des expériences, il s'avère que c'est le meilleur compromis permettant à la fois de mettre les poissons en valeur et d'obtenir des plantes luxuriantes sans être envahi par toutes sortes d'algues. En prime votre aquarium ne vous paraitra pas visuellement sous éclairé.

  Bien entendu ceci n'est vrai que si les autres paramètres du bac sont satisfaisants, particulièrement les nitrates ne doivent pas dépasser si possible les 20/25 mg/litre. De même l'eau ne devant être ni trop dure ni trop douce, avec quand même une préférence pour l'eau plutôt nettement douce et à tendance acide plutôt que dure et alcaline.

Nous ne vous leurrerons pas en passant sous silence l'utilisation complémentaire du dioxyde de carbone (CO2). Ce gaz est à la base de la construction du tissus des plantes. Son injection précise, à bon escient et de qualité vous sera souvent d'un grand soutien pour atteindre une croissance vigoureuse de vos plantes. Cependant attention: Son utilisation ne sera d'aucun secours si les autres caractéristiques du bac ne sont pas appropriées. Bien au contraire, il deviendra alors facteur de croissance de grande efficacité...pour les algues. Mal employé il peut même être fatal pour nos poissons!

 
 

C'est simple non? De plus le prix de revient est bien meilleur marché que celui des tubes fluorescents soit disant ultra spécialisés et puis vous savez quoi?
-Je vous assure: ça marche! ça marche  vraiment, même si ça bouscule vos idées reçues!

 

______________________________________________________________________________________________________________
 

 
     FORUM
 

ACCUEIL

Haut de page


Copyright © 1er avril 2006 AQUABASES.COM 
Toutes les Marques et Logos sont déposés et ne sont cités qu'à titre informatif, les articles et commentaires sont publiés sous l'entière
responsabilitéde leurs auteurs respectifs.
Conditions d'utilisation, droits d'auteur et éthique du site, utilité du site et du forum: Cliquez ici.

 

 

Depuis sa maj du 23/02/2010 cette page a été vue fois