Mon expérience avec

               anti-nitrites
                   sont-elles


Bacterius commercii vues au
microscope électrocomique

les bactéries magiques
du commerce,
efficaces ou pas?
  page 1 de 6.

Le cycle de l'azote en photos avec l'utilisation de bactéries commerciales.



Méfiez vous des expériences et interprétations hasardeuses!

    Par H.Deuzot

Si vous vous sentez mûr pour acquérir votre premier aquarium et les poissons allant avec, lisez attentivement les lignes qui suivent. Si vous n’en avez ni l’envie, ni le courage, gardez votre temps et votre argent pour des activités plus à votre portée. 
         Les premières qualités ou vertus nécessaires en aquariophilie sont la patience et l’observation. Si vous ne possédez ni l’une ni l’autre, tâchez de les acquérir et perfectionner rapidement. Dans le cas contraire, préparez vous à souffrir et vos futurs poissons aussi, car un désastre vous attend fort probablement si vous ne connaissez rien du cycle de l'azote...

 

         L’idée m'est venue de réaliser ce petit test de nitrites, après plusieurs événements dont les deux ci-dessous sont les plus représentatifs:

Premier événement:
        Au cours d’une discussion avec un vendeur d'aquariophilie, qui, comme je l'interrogeais au sujet des éventuelles montées de nitrites dans ses bacs, quand il recevait de grosses quantités de poissons ou qu'il lui fallait remettre une batterie entière en fonction, (commercialement il ne peut pas attendre un mois avec des bacs vides), à ma grande surprise me confia (ou plus exactement me certifia) qu'avec les bactéries lyophilisées, il n'y avait pas le moindre petit problème.
        On met les bacs en eau avec introduction des poissons dès le lendemain. J'avais déjà essayé ce système il y a quelques  années, à maintes reprises, sans le moindre succès, quelle que soit la marque des bactéries utilisées.
       Les affirmations péremptoires du vendeur, ne tolérant pas la contestation, je me promis d'essayer un jour ou l'autre avec ces «nouvelles bactéries miracles».
       La même affirmation (toutefois plus subtile quand même) de la part d’une charmante dame fort avenante et inspirant la confiance me conforta dans cette voie. En effet d’après ce qu’elle me confia, son mari, professionnel de longue date, obtient des résultats sans montée de nitrites à la mise en eau des bacs chez des clients… 
       N'étant pas exactement un novice dans la connaissance de la dégradation des matières organiques, c’est à dire du cycle de l'azote, je tenterai «l’expérience» de nouveau quand l’occasion se présentera.

Deuxième événement :
       D'autre part, sur tous les forums concernant l'aquariophilie, une kyrielle de questions reviennent  sans cesse sur la mise en eau des aquariums, sur les montées de nitrites et comment les juguler.  
       Bien entendu, ce sont les débutants qui en posent le plus. J'ai pu constater à ma grande stupeur que ce sont également eux, semblerait-il, qui sont pressés d'y répondre, plus ou moins approximativement, quand ils croient avoir résolu leurs propres problèmes... ils pensent détenir la solution et sont avides de pouvoir aider les autres.
      Cette démarche purement gratuite est d'autant plus valorisante qu'ils pensent sincèrement bien faire, bravo. Hélas, l'expérience ne se transmet pas. Ou plus exactement on ne transmet qu'une malingre partie de celle-ci, particulièrement en aquariophilie où le résultat sensiblement versatile de sa propre expérience n'est pas forcément transposable.

En effet, bien souvent les données du problème sont apparemment identiques, mais on touche à l'infinie complexité de la biologie et de la chimie, la physique fait également partie du lot.
        Des problèmes pressentis similaires au départ, de par la complexité même de l'aquariophilie, ne peuvent l'être. C'est pourquoi on ne peut transposer une solution se révélant étonnamment efficace (ou complètement inopérante) dans tel aquarium, dans un autre «biotope», fût-il en apparence exactement semblable.
        En aquariophilie, on ne sait jamais. On suppose, on essaie, on expérimente, on joue au détective, au chercheur, ou même au jardinier. L'aquariophilie est un loisir, probablement le seul demandant autant d’observation, d'abnégation, de patience, ou de vertus similaires, semblant rares. Je pense que chaque individu à travers cette activité les recherche plus ou moins consciemment ou bien, mais ce serait beaucoup moins noble: En quelque sorte, il joue à Dieu... allez savoir!

Chaque débutant en aquariophilie, un jour ou l'autre va se lancer dans l'aventure, il subira  obligatoirement ce phénomène naturel de l'apparition des nitrites. Ce débutant, fortement motivé au départ, va  perdre toute son énergie (je ne parle pas uniquement de son énergie physiologique) en recherches fort variées sur les forums.
      Quelquefois (souvent ?) (toujours ?) il obtiendra des réponses pouvant lui sembler contradictoires, pour la plupart, quand elles ne le seront pas réellement. De plus elles seront contestées à chaque visite (allers-retours incessants chez le marchand) particulièrement dans les jardineries où lesquelles l’interlocuteur privilégié d’un moment ne sera plus présent ou disponible à la visite suivante. Ces «solutions» -certitudes- le matin, -mises en application- le midi, -déceptions le soir- à ses problèmes ont de quoi décourager le débutant le plus enthousiaste.

         Pour faire le tri de ces informations, il pourrait s'inscrire dans un club, mais là, il semble que cette activité contemplative au départ ne puisse devenir conviviale. Cela se comprend un peu et on se retrouve souvent seul pour prendre des décisions devant des choix utopiques. Seule une aide extérieure peut apporter une solution quand on ne possède pas la «connaissance».

        Je pense et j’ose espérer que ce petit article pourra contribuer à moins se «triturer l’encéphale» lors la mise en route d'un aquarium. Qu’il pourra étayer les facultés de discernement et favoriser les bonnes méthodes pour la progression et la marche vers le succès dans la maintenance la plus agréable possible pour nos populations aquatiques. Si vous pouvez en tirer profit, en  réfléchissant un peu, j'en serai ravi. Cela vous apportera fort probablement en même temps que des solutions viables et pérennes, beaucoup de joies, plutôt que les habituels déboires, tracas et désenchantements, apanage de bien des débutants mal conseillés par des personnes incompétentes. J’œuvre ici dans l’espoir d’arriver le plus près possible de ce but, c’est mon unique prétention et si je peux y parvenir, ce sera une grande récompense.

Un aparté pour les opportunistes:

Le malheur des uns dit-on, fait parfois le bonheur des autres...
Un petit conseil gratuit: Il y a tellement de gens qui sont victimes de ces fameuses montées de nitrites qu'ils sont dégoûtés de l'aquariophilie définitivement, alors? et bien oui, ils abandonnent, (j'ose espérer que ce ne sera pas votre cas). Ils vendent leur matériel (ça prolifère dans les petites annonces) et bien profitez en: Le prix moyen est au grand maximum moitié prix pour du matériel ayant  peu servi (moins d'un an) si vous êtes bon en affaires vous obtiendrez sans mal, le bac pour le tiers de son prix. Quand au support éventuel, il ne vous intéressera surtout pas: trouvez une excuse: il est moche, il n'est pas assorti à la couleur des yeux de votre copine ou de votre chat etc...  Eh bien la plupart du temps, le vendeur vous le donnera.(allez vendre un support seul, après). Attendez, attendez,  les poissons vous n'en voulez surtout pas non plus, mais là c'est vrai. Vous aurez raison, en aucun cas il ne faut les payer et si vous les prenez... pauvres bêtes, avec ce qu'elles ont du subir... S'il y a quelques plantes avec, c'est clair jetez les et désinfectez tout le reste à l'eau de javel. C'est plus facile d'acheter un aquarium vide sans eau et sans poissons: Pour le vendeur, il a subit un échec et inconsciemment il cherche à l'oublier. Le bac le lui rappelle sans cesse et il cherche à l'évacuer le plus vite possible. Les affaires les plus intéressantes peuvent se négocier  quand  il s'agit d'un aquarium appartenant à un couple
et que la maîtresse de céans ne veut plus voir cet intrus (l'aquarium) qu'elle n'a jamais vraiment accepté dans son (for?) intérieur.         

                                                                                       Cliquez sur le lien (page2) ci-dessous pour voir la suite 

           
page 1         page 2         page 3          page 4          page 5          page 6  

ACCUEIL

AQUABASES.COM
vous plait?:
Faîtes nous connaître:

Copiez et collez un lien
Aquabases.com
sur votre site ou
 votre blog  merci.

                   Copyright © 1er avril 2006 AQUABASES.COM                      
Toutes les Marques et Logos sont déposés et ne sont cités qu'à titre informatif, les articles et commentaires sont sous l'entière responsabilité de leurs auteurs respectifs.
 Conditions d'utilisation et droits d'auteur: Cliquez ici.