1: La sensibilité

Elle est utilisée en photo numérique pour utiliser au mieux, la quantité de lumière disponible, moins il y a de lumière plus on élève ce chiffre, en numérique elle commence vers 100 à 200 ISO, pour finir aux environs de 800 à 1600 ISO, suivant les appareils.

A 100/200 ISO, on aura une grande finesse, mais il faudra disposer de d'assez de lumière pour avoir une bonne vitesse de prise de vue (et donc éviter le flou de bougé, du sujet et du photographe), plus le chiffre de sensibilité augmente, plus la vitesse augmente aussi.

Exemple :

A 200 ISO, si on a une vitesse de 1/25° de seconde, et si on monte la sensibilité à 400 ISO (donc deux fois 200 ISO), on aura une vitesse doublée, donc 1/50° de seconde, et ainsi de suite.

Mais tout serait parfait si le bruit n'augmentait pas aussi! Donc la qualité de la photo est moins bonne avec cette augmentation.

Le bruit est plus ou moins bien géré, suivant les appareils.

On peut utiliser le sensibilité pour avoir plus de profondeur de champ.

Les deux images ci-dessous sont prises avec les même réglage, sauf la sensibilité.



Photo prise avec une sensibilité de 200 ISO.
C'est tout à fait possible de faire une bonne photo avec cette sensibilité, mais le moindre mouvement...


vitesse 1/6 ième de seconde, ouverture 3.8



Photo prise avec une sensibilité de 1600 ISO.
C'est mieux mais avec du bruit (un peu) en plus!


vitesse 60 ième de seconde, ouverture 3.8



La seule possibilité pour avoir plus de vitesse, sans utiliser le flash, a été de monter la sensibilité.

Voir ou laisser un  commentaire, poser une question concernant ce sujet,  une réponse,  etc... cliquez ici

2: Le bruit

Ce phénomène se présente sous forme de points plus ou moins colorées, ceci de manière aléatoire.

Plusieurs causes :

-la sensibilité, plus elle est élevée plus il y a du bruit, surtout dans les zones sombres.

-les très basses vitesses engendrent plus de bruit.

-la qualité de l'électronique, présente dans l'appareil.

-une photo sombre retouchée, a toutes les chances de faire apparaître du bruit.




 

3: L'exposition:

C'est la quantité de lumière que reçoit le capteur, trop sur-expose, pas assez sous-expose, l'exposition se mesure en choisissant, une vitesse et une profondeur de champ, souvent automatique, elle ne convient pas forcement à tous les cas, il faut parfois corriger cette exposition, si la possibilité nous en est donnée!

Bouton de correction d'exposition:

Correction en IL donnée en fraction
(ex: -ou +1/3 IL pour corriger l'exposition d'un tiers).



Photo sur-exposée, de 2 IL, les zones qui apparaissent blanches ou très claires,
sont impossibles à retoucher, car les informations sur ces zones sont perdues!



Photo sur-exposée, de 1IL.


Photo correctement exposée, sans correction d'exposition.


Photo sous-exposée de 1IL.


Photo sous-exposée, de 2 IL, la photo peut-être retouchée, mais laissera apparaître du bruit!


 

4: La focale, zooms et autres objectifs:

Attention, les longueurs de focales utilisées ici, sont données en équivalent 24*36!
Pour mon appareil, il faut utiliser un coefficient multiplicateur de 1.5 par rapport au 24*36 (ex: objectif 60 mm*1.5=90 mm).

exemple de correspondance avec d'autre appareils:

-Canon PowerShot S3 IS,objectif 6–72 mm=équivalent 36-432 mm.
-Nikon Coolpix P5100, objectif 7.5 - 26.3 mm=équivalent 36-126mm.
cette liste est non exhaustive!


En prenant comme base les réflex 24*36 (full frame), un grand angle aura une focale inférieure à 50 mm, un objectif standard 50 mm, un téléobjectif, plus de 50 mm.
Avec un même objectif, la focale varie suivant la dimension du capteur de l'appareil.


Pour la photo d'aquarium, on essaiera de prendre une focale de 50 à 100 mm, correspondance 24*36 (taille du capteur), si le photographe manque de recul pour prendre ce qu'il souhaite, alors il visera un plus grand angle, le télé à plus de 100 mm, est à proscrire, il n'est pas adapté à notre cas (la photo d'aquarium!).

Ces trois photos, sont prises à environ deux mètres de l'aquarium.

300 mm, F5.6, 1/10 ième, quasi inutilisable, même avec un pied on perçoit du tremblement!


70 mm, F4.5, 1/15 iéme, sur pied


28 mm, f3.5, 1/25 iémé, sur pied



j'ai utilisé ces objectifs pour faire ces photos, ce sont deux zooms, destinés a l'origine à l'argentique,
un 70-300 mm (pour le numérique 105-450 mm) et un 28-70 mm (pour le numérique 42-105 mm).


 

5: Le nombre de pixels:

Plus petit éléments d'affichage, d'un capteur ou d'un écran.

A quoi peuvent-il servir, quand ils sont nombreux, deux réponses, premièrement à un agrandissement papier.

pour un tirage normal 10*15 cm = 1.5 voire 1 mégapixels suffisent.
Pour un tirage 20*30 cm parfait ou 30*45 correct, 6 mpixels sont suffisants.

Deuxièmement pour le recadrage, si par exemple vous avec un poissons que vous voulez isoler, sur un tirage un un peu large.

C'est en gros les seuls intérêts, d'avoir beaucoup de pixels.
Et encore certains appareils (bons marchés?) avec beaucoup de pixels (par exemple, 8 ou10 mpixels), offrent une piètre qualité d'image!

Si votre seule intention est d'afficher vos photos, sur votre ordinateur ou votre télévision (fusse-elle Full HD), il n'est pas nécessaire, d'avoir plus de 4 mpixels.

Je rappelle qu'une TV full HD, a une résolution de 1920*1080 pixels, soit 2 mpixels!

Les meilleurs écran pc plafonnent à 1920*1200, soit 2.3 mpixels!

6: La profondeur de champ et la macro

La notion de profondeur de champ indique l'ouverture du diaphragme de l'objectif.

Grande ouverture, laissant passer beaucoup de lumière ou faible ouverture , peu de lumière.

Elle sert à définir ce qui sera net sur la photo (sans bougé, du sujet et/ou du photographe!), un chiffre bas (ex: F2.8, grande ouverture, indique une faible profondeur de champ, tandis qu'un chiffre élevé (ex: F11 et +), faible ouverture, maximise celle-ci, mais si on augmente la profondeur de champ on diminue la vitesse, ce sont deux chose interconnectées!

Une ouverture F2.8 grande vitesse, peu de profondeur de champ, F11 ou + petite vitesse, grande profondeur de champ (mais souvent pas assez!)

Très critique en macrophotographie (donc pour un gros plan, une vue rapprochée), elle s'amincit au fur et à mesure qu'on approche l'appareil du sujet, même avec un chiffre élevé.


Le bouton macro :
 

Certains appareils compacts, ne permettent pas de faire de la macro,on peu estimer qu'on peut faire de la macro
avec un rapport de grossissement de 1/3 (exemple: le sujet approché de taille 24*64, aura une taille lors de la visée,
de 1/3 de sa taille originelle) mais c'est plutôt de la proxyphoto, alors que la véritable macro permet d'avoir un sujet
à sa taille réelle rapport 1:1). La c'est le fabricant qui décide, sans suivre une vraie règle!



Profondeur de champ F3.3, vitesse 1/50 ième/s.


Profondeur de champ F13, vitesse 1/8 ième/s, avec une telle vitesse, le pied est presque obligatoire


 

7: Ce qu'il faut essayer de faire et d'éviter

Le flash:

En aquariophilie, il est clair que si on peut se passer d'utiliser le flash, c'est mieux, mais dans le cas ou c'est indispensable (pas assez de lumière, par exemple), on arrive à des résultats pas si mauvais!

On essaiera de donner un léger angle à l'appareil (ne pas avoir l'appareil parallèle à la vitre de l'aquarium), pour éviter que le flash apparaisse sur la photo.

Il faut penser à bien enlever l'éventuelle poussière sur les vitre, ça fait des points blancs sur la photo!

 


La, on voit bien le flash!


Avec un léger angle, pour éviter de voir le flash.


 



Trop d'angle

Lors de la photo au flash, on à vu qu'il fallait donner un léger angle à l'appareil, mais si on donne trop d'angle (avec ou sans flash!), d'abord il est trés difficile voire impossible de faire fonctionner l'autofocus, mais le résultat est...beurk !

prise avec beaucoup d'angle.


en étant perpendiculaire.



 

Reflets:

Quelle plaie ces reflets, c'est que la pièce est trop lumineuse, on ferme donc les volets!




 

 


mise au point:

s'assurer que la mise au point soit faite sur le sujet, au besoin si l'appareil le permet
et le sujet aussi (il est immobile!), désactiver l'autofocus et mettre au point manuellement.

La mise au point est faite sur la zone rouge.


 

Le pied ou autre support anti-bougé:

Pour prendre une vue d'ensemble, pas de problème on peut utiliser celui-ci, en mode macro (ou proxy), la chose n'est pas si évidente, il vaut mieux s'en passer pour les sujets remuants, qu'il faut suivre avec l'appareil.

Le mode stabilisateur de certains appareils remplacent, dans une certaine mesure le pied/support, jusqu'à ce que le temps de pose descende en dessous de 1/10 ième de seconde.


 

                      Copyright © juillet 2008 AQUABASES.COM (Par JUIKIO)                    
Toutes les Marques et Logos sont déposés et ne sont cités qu'à titre informatif, les articles et commentaires sont sous l'entière responsabilité de leurs auteurs respectifs.
 Conditions d'utilisation et droits d'auteur: Cliquez ici.