L'AQUARIUM:
Les critères de choix et d'achat
 

Étape
intermédiaire

Mieux vaut un grand aquarium chez soi, qu'un petit ailleurs!

 

                       Une affaire de compromis et de concessions.                       
                           Plus l'aquarium est grand mieux c'est:                              
 

   Il devra être de la plus grande capacité possible, en fonction bien entendu, de vos moyens financiers et de la place disponible. (voir ici pourquoi)

   Il y a plusieurs choses à considérer dans le choix de votre futur aquarium:
                    - La première est d'ordre esthétique, mais nous ne pouvons donner le moindre conseil: tous les goûts sont dans la nature et nous respectons les vôtres. Cependant une chose devra l'emporter: un aquarium avant d' être beau, doit être solide. Évaluons ensemble si vous le voulez bien comment s'assurer de sa bonne conception.


                                                                         
  L'épaisseur des glaces

                    - L'épaisseur des glaces (des parois) doit répondre à des contraintes importantes de  pression (poussée de l'eau), de vibration (sol,trafic,explosions) et de ...choc. Il est fort bénéfique de respecter certaines recommandations reconnues pour leur sérieux et devenues quasiment des normes.
   Il s'agit des "normes" St.GOBAIN qui préconisent un coefficient de sécurité de 3. Ça veut dire quoi? Ça signifie qu'en respectant ces normes qui définissent une certaine épaisseur des glaces en fonction de la hauteur d'eau maximum, et de la longueur de la cuve, de renfort ou non, donc de la pression qu'elles subiront en permanence, elles seraient à la limite extrême de leur solidité et se briseraient si elles subissaient une pression équivalent à une hauteur d'eau 3 fois supérieure à ces recommandations: Exemple pour une hauteur d'eau de 50cm avec renforts supérieurs, il est préconisé de la glace de 8 mm d'épaisseur pour une cuve d'un mètre de long. Cette épaisseur pourrait théoriquement résister à une hauteur de:  50 cm (hauteur d'eau) x3 (coef. de sécurité)= 150cm avant de se briser. Ceci n'est que théorique et cependant laisse une marge suffisante dans la réalité. La pratique en a prouvé le bien fondé. Il est sage de s'y fier pour éviter tout accident potentiel dans le cas contraire. Heureusement, la plupart des professionnels sérieux respectent ces recommandations.

Vérifiez l'épaisseur des glaces. Il ne suffit pas seulement de constater l'épaisseur en se fiant de visu à la façade du bac , mais de se pencher vers le côté droit ou gauche pour voir avec certitude l' épaisseur du verre réellement utilisé, sur la tranche, qui est loin, bien souvent de correspondre à la vision du subterfuge piégeant de la façade, dans lequel le verre nous apparaît beaucoup plus épais, à cause de la largeur de la bande de colle silicone noire, qui trompe notre cerveau, l'incitant à se laisser berner par cette illusion.


                      -Une petite remarque importante, le mastic colle  silicone noir n'est pas plus résistant que le transparent, c'est même le contraire. En effet le mastic transparent ne contient aucune charge pour le colorer donc toute sa constitution contribue à la résistance du collage. Le mastic noir contient des pigments noirs pour le colorer et ceux ci ne contribuent pas aux propriétés mécaniques et adhésives du produit! De plus, on connaît réellement la longévité du silicone transparent, le noir on suppose seulement.

                      -Dernière remarque concernant les glaces: Il existe deux méthode pour produire de la glace: l'étirage et le float glass (glace flottée). L'étirage: (on tire le verre verticalement). N'est plus guère utilisé si l'on excepte les produits d'importation. De qualité quelconque, il peut même comporter des défauts, bulles, manque de régularité dans l'épaisseur, contraintes importantes dans la masse... Préférez le verre produit par le système flotté (le verre sort du four horizontalement sur un bain de métal à base d'étain en fusion. Il est de très bonne qualité et n'a même pas besoin de traitement mécanique pour produire de la glace. Demandez donc au vendeur la provenance du verre et par quelle méthode, ça peut être instructif... pour le vendeur?


                                                      
            L' éclairage

                      -Il y a d'autres points à vérifier: notamment l' éclairage. Vaste sujet, peut-être celui déchaînant les polémiques  les plus passionnées entre aquariophiles. Nous abordons le sujet sur la nature de l'éclairage dans un article complet dans lequel notre longue l'expérience nous permet de sortir des sentiers habituellement préconisés par la "mode" ou la tendance actuelle.  (Voir l'article sur l'éclairage)

                     -L'éclairage est en général livré avec le bac.  Bien souvent pour des raisons économiques il est médiocre et largement... insuffisant. Vérifiez, si c'est le cas et examinez si l'ajout d'un ou deux autres tubes fluorescents est possible, si vous envisagez de maintenir une plantation correcte dans ce bac. Si l'éclairage installé possède un rapport inférieur à 1 watt pour trois litres d'eau, vous ne pourrez avoir dans ce bac que quelques plantes plus ou moins chétives. Si vous voulez de belles plantes et n'avez pas la place pour installer un complément d'éclairage, faites un autre choix, moins avare côté lumière!

 


L'éclairage d'origine de notre bac de démonstration est insuffisant pour la maintenance correcte des plantes, comme la plupart  du temps avec les bacs du commerce. 


Il comporte un seul tube fluorescent de 25w pour une centaine de litres.

Bien qu'on semble voir deux ballasts,il n'y en a qu'un  (l'autre est son reflet). C'est dommage car cette galerie est munie d'un bon réflecteur et il y a la place pour un deuxième tube fluorescent, c'est une bonne chose assez rare. À l'étape 1 on ajoutera un tube fluorescent:(voir l'article)

Attention danger!

 

 

Voici une recommandation: (DÉBRANCHER) à suivre à la lettre. Encore une  règle impérative. On se demande même pourquoi il n'existe pas d'obligation pour le fabricant, de concevoir une coupure générale automatique du circuit d'alimentation 220 volts, dès que l'on ouvre le couvercle d'un aquarium. Cela pourrait être très simple et très  bon marché!



 La  filtration

La  filtration:
   -En premier elle doit être efficace.  Qu'elle soit incorporée au bac ou extérieure n' est pas primordial. Le débit horaire théorique (bien souvent très optimiste) de la pompe doit être environ au maximum de trois fois la contenance du bac. La pompe une fois en action, perd presque cinquante pour cent de sa capacité théorique quand ce n'est pas davantage! et... c'est bien ainsi, cela permet aux aux bactéries dénitrifiantes* de ne pas être "rincées" par débit bien trop important et de pouvoir travailler dans de bonnes conditions.
   Actuellement, (mars 06) les préconisations (ou les modes?) conseillent une capacité réelle de filtration horaire de 3 fois le volume du bac. Il semblerait que ce soit nettement exagéré surtout dans le cas du débutant qui doit plutôt choisir une population polluant peu. Plus la vitesse de passage de l'eau à travers les éléments filtrants est rapide, plus les bactéries "dénitrifiantes" ont de mal à remplir leur rôle et plus votre aquarium est en "équilibre" instable. L' oublier pour le débutant est souvent cause de tracas difficiles à identifier.
   En outre, l'accès à tous les éléments du filtre doit être le plus facile possible, une mauvaise accessibilité n' encourage guère à la maintenance appropriée des éléments filtrants. C'est encore un point important à prendre en compte.

 

   Dans le cas de notre aquarium démonstration, elle est livrée non fixée au bac. C'est un avantage on la fixe avec des ventouses à gauche ou bien à droite ou même sur la paroi du fond. C'est une bonne idée qui peut permettre suivant la configuration de la pièce ou se trouvera le bac de faciliter l' entretien, particulièrement cela permet de  mettre l'aquarium dans un angle. Inconvénient: n'étant pas collé au verre, il reste un petit espace (3 à 6mm) dans lequel ne manqueront pas de s'incruster pas mal de saletés en tous genres et pire encore quelques fois des alevins ou même de petits poissons. L'idéal est de coller ce récipient de filtration (sur le pourtour à l'aide d'un léger cordon de colle silicone restant facilement décollable)  pour éviter cet ennui.

 

La filtration et accessoires: vue de la face arrière cette fois.


 

Cette mousse de couleur généralement bleue, est utilisée en aquariophilie comme matériau de filtration mécanique: Elle retient les particules en suspension dans l'eau. Il en existe de  porosités plus ou moins importantes. Elle à la propriété d'être également un bon support de colonisation pour les bactéries, ce qui lui vaut la particularité de pouvoir jouer simultanément le rôle de filtration bactérienne. C'est l'une des raisons de son succès avec sa facilité de nettoyage, donc son réemploi possible de nombreuses fois.


 

Cette petite pompe, (vraiment petite) est donnée pour 300 litres/heure. C'est une réalité de fabricant. La réalité quand elle sera dans le filtre, sera bien moins optimiste et dans ces  conditions, si elle consent à débiter la moitié (150 l/h) ça sera dans les normes. Ces petites merveilles sont munies d'un entraînement magnétique qui perd un peu de son efficacité à vieillir ce qui diminue d'autant les performances dans l'avenir. Elles fonctionnent grâce au courant secteur 220 volts et en dehors du nettoyage régulier, elles réclament de la vigilance pour leur cordon et au moindre signe de fissuration du plastique, la pompe entière doit être détruite car électriquement, les pompes de ce type ne sont pas réparables. Ces pompes doivent fonctionner obligatoirement entièrement immergées.




                                                                                   Le chauffage

Appelé parfois chauffe-eau, le thermo plongeur sert à chauffer l'eau et réguler sa température. Il est constitué d'une éprouvette en verre réfractaire, dans laquelle ont été introduits  une résistance chauffante et un thermostat qui coupe l'alimentation de celle-ci, quand la valeur de consigne  de la température (réglable) est atteinte. Cet accessoire est immergeable et doit être entièrement plongé dans l'eau, ou au moins jusqu'à un repère indiqué. Fonctionnant en 220 volts, donc source de danger potentiel, il réclame un soin attentif. La moindre perte d'étanchéité, la moindre fêlure du tube ou tout commencement de détérioration du cordon doivent le faire considérer hors d'usage immédiatement. Il en existe de différentes puissances depuis 25 Watts jusqu'à 300 watts et bien plus même.

 

Sur cet exemplaire nous avons enlevé le capuchon afin de décoller le plastique imprimé, l'encre risquant de se dissoudre à la longue et plus ou moins polluer le bac. Il faut ensuite nettoyer les traces de colle que l'on peut encore apercevoir sur l'éprouvette. Remarquez le curseur rouge qui donne une indication approchée de la température. Ce n'est pas précis mais ça donne une idée. Les thermostats utilisés sur les chauffages courants sont mécaniques: Un contact entraîné par un bilame s'ouvre quand la température de référence est atteinte et coupe l'arrivée de courant dans la résistance: le chauffage cesse. Au bout d'un certain temps, n'étant plus chauffée l'eau refroidit. Le thermostat le ressent et son contact se ferme laissant de nouveau passer le courant permettant à la résistance de chauffer et ainsi de suite. Enfin ça, c'est dans la théorie, parce que la résistance chauffante et le thermostat sont confinés dans le même tube. Conséquence:  celui-ci ressent davantage la chaleur provenant de la résistance plutôt que celle de l'eau qui se trouve à l'extérieur du tube bien évidemment. Problème? Certainement. Sur certains modèles de thermo plongeurs, il est particulièrement ennuyeux et la régulation de la température de l'eau laisse largement à désirer... y a-t-il des solutions: Oui naturellement, nous le verrons par la suite. Ou tout de suite en cliquant ici.

 

 L'équilibre biologique de l'aquarium


   Plus un aquarium est grand, plus il est en mesure de s'équilibrer facilement: Les phénomènes et les interactions sont moins subites, donc moins stressantes pour la population. Exemple:  les éventuelles variations de température se feront beaucoup moins rapidement dans un grand bac, parce qu'un fort volume d'eau présente une inertie thermique plus importante qu'une petite quantité. Cela fonctionne aussi un peu de la même façon pour les phénomènes biologiques.
   C' est pour cela qu'il est plus facile de faire "fonctionner" un grand bac. Il n'est pas raisonnable, même avec une très faible population de descendre en dessous de 50 litres de capacité (bac de 45x30x40).
   Dans un bac de cette contenance, on sera très vite limité pour le choix des occupants autant en quantité qu'en variété. Certains poissons (les bons nageurs, toujours en mouvement) exigent un minimum d'espace vital ainsi qu'une certaine longueur, pour ne pas dépérir rapidement. D'autres d'instinct grégaire se trouvent mieux à sept ou huit minimum dans le même bac. Certaines (beaucoup d' espèces), ne peuvent en aucun cas se contenter d'un petit aquarium*. Ils seront en souffrance permanente, stresserons, donc s'affaibliront et deviendront malades sans espoir de guérison à long terme puisque leur maladie découle directement de leur environnement. Nous conseillons fortement une capacité d'environ 100 litres minimum, pour pouvoir réussir avec de bonnes chances de succès ses débuts en aquariophilie. (Retour)

Voici l'une des premières règles de l'aquariophilie, respectez et favorisez le bien être des poissons. N'oubliez pas, vous serez, dans tous les cas responsables de leur état de santé.


                                                            
L'emplacement du bac  

   L'emplacement: pourquoi plutôt ici qu'ailleurs?
Un petit bac d'une cinquantaine de litres peut trouver sa place à peu près n'importe où. il y a cependant des endroits où il est fortement déconseillé de l'implanter pour cause de luminosité naturelle trop importante.
   En effet dans un endroit sombre où relativement peu éclairé on peut admirer les poissons sans être obligé d'utiliser une débauche de watts pour l'éclairage de la cuve, car si vous voulez voir vos poissons, il faut éclairer le bac, particulièrement quand la nuit est tombée. Si votre bac dans la journée est en pleine lumière, il en faudra encore davantage (lumière artificielle) pour que l'on discerne suffisamment ses  occupants.

  Malheureusement une intensité lumineuse excessive, particulièrement la lumière solaire, favorise considérablement l'un des grands fléaux de l'aquarium: les algues de toutes sortes. Celles-ci, quand elles se trouvent dans des conditions favorables  pour leur développement, tel l' éclairage solaire mentionné ci-dessus, prolifèrent tellement qu'elles envahissent le décor et  les plantes, celles-ci s'en accommodent fort mal et peuvent même en mourir, ennuyeux, pour le moins.

C'est encore une règle à connaître et à respecter: Le soleil  ou une forte luminosité naturelle directs sur l'aquarium sont très fortement déconseillés.


   Il n'y a pas que les algues dont il faut tenir compte. L'eau possède une densité de 1, cela signifie qu'un aquarium d'une capacité de 100 litres aura une masse de cents kilos. Ce n'est pas tout à fait vrai, car il faut ajouter le poids du verre du sable et éventuellement de quelques roches. Cela va nous conduire tranquillement aux alentours de 120/140 kilos.
   Un aquarium de cette taille ne posera pas trop de problème au niveau de la résistance du meuble et du sol sur lequel reposera cet ensemble (aquarium et support). Si votre choix se porte sur un aquarium beaucoup plus grand quatre ou cinq cent litres, il ne faudra pas choisir n'importe quel emplacement. Il faut éviter le milieu d'une pièce s'il n'y a pas de cloison porteuse  à l'étage inférieur. Dans le cas des grands aquariums il est fortement souhaitable de se renseigner auprès de l'architecte ou le  constructeur de façon à éviter d'éventuels accidents. 500 litres d'eau en vrac sur une moquette, ça cause de jolis dégâts! Un aquarium ne doit pas pouvoir vibrer (attention au passage de poids lourds dans une rue très proche). Un aquarium bien conçu, situé à un emplacement suffisamment stable supporte aisément l'onde de choc d'un bang supersonique. Le même sur un support inadapté desservi par plancher douteux peut littéralement "exploser", soumis à la même contrainte.
   La plupart des compagnies d'assurances n'exigent pas de prime majorée (négociez!), mais doivent être prévenues au-dessus d'une certaine capacité de la cuve, renseignez-vous auprès de votre assureur.  Il est souhaitable malgré la résistance importante des sols, de privilégier un emplacement le long d'une cloison, à proximité d'une prise de courant, si possible pas trop loin d'une arrivée d'eau. De même on évite généralement la proximité immédiate d'un chauffage, ainsi que de courants d'air permanents ou même simplement un endroit où il y a trop d'allées et venues ou trop bruyant.

   Dans un couple, ou dans une famille l'un des membres seul peut être peu attiré par l'aquariophilie. Dans ce cas, seules des concessions réciproques pourront apporter des solutions satisfaisantes. N'imposez pas un aquarium quelconque, quand la pièce comporte déjà un mobilier d'un certain style. Essayez plutôt de trouver un emplacement dans un bureau, une lingerie, un couloir. Même un sous-sol présente bien des avantages! Enfin, négociez, c'est une question de bon sens pour la paix des ménages et l'entente dans les familles.

Voir le poisson rouge
**  Bactéries dénitrifiantes: probablement le sujet le plus crucial en aquariophilie dont dépend toute la vie de l'aquarium. Un article y est consacré. Vous pouvez le voir à tout moment dans le menu principal.  Voir cet article maintenant.

______________________________________________________________________________________________________________________________

                              Copyright © 1er avril 2006 AQUABASES.COM                           
Toutes les Marques et Logos sont déposés et ne sont cités qu'à titre informatif, les articles et commentaires sont publiés

sous l'entière responsabilité de leurs auteurs respectifs. Conditions d'utilisation, droits d'auteur et éthique du site: Cliquez ici.